39 694, c’est le nombre de signataires, individus et institutionnels, s’étant déclarés pour le télétravail aux États-Unis au cours de cette semaine Nationale pour le Télétravail : la « Telework Week ». Cette initiative de Telework Exchange fait suite à la journée nationale du Télétravail en 2009 et à la signature du Telework Enhancement Act signé par Barack Obama en décembre 2010, ayant pour but d’assouplir et de promouvoir le télétravail dans la fonction publique fédérale (actuellement de 5%).

L’objectif de cette Semaine du Télétravail soutenue par Cisco ?

Sensibiliser les populations à ce nouveau mode de travail par le biais des Chambres de Commerce, entre autres, et encourager les managers et leurs salariés à essayer le télétravail sur une durée limitée mais assez longue pour se rendre compte de ce que peut être le télétravail pendulaire voire total. De plus, les entreprises peuvent faire un test grandeur nature de leurs réseaux et de leurs outils collaboratifs et éventuellement les perfectionner.

Les salariés de la Fonction Publique ont eux aussi pu choisir de participer ou non à la Semaine Nationale du Télétravail. De nombreuses institutions comme la NASA, l’US Army, l’American Air Force, ont également décrété participer à cette Semaine Nationale.

Aujourd’hui 18 février 2011 se clôture donc cette initiative en faveur de nouveaux modes de travail, avec des résultats très encourageants : près de 40 000 participants déclarés, des milliers de dollars et de tonnes de CO2 économisés. Un exemple d’action que la France pourrait mener pour promouvoir le télétravail.