Cisco, leader mondial de solutions en réseau, a commandé auprès d’Ipsos Mori une étude sur l’utilisation de technologies de collaboration vidéo (vidéo-conférences, téléprésence etc.) en 2010. L’objectif était de faire un état des lieux des avantages et des obstacles à la mise en place de ces nouveaux modes de communication dans le monde auprès de 6000 professionnels au total, sur 12 marchés-clé.

L’étude a démontré qu’il existe un très grand écart entre l’appréciation des utilisateurs fréquents (au moins une fois par semaine) vis-à-vis de ces technologies et la perception que s’en font les non-utilisateurs. Par exemple, 70% des utilisateurs apprécient la claire amélioration de l’équilibre vie privée – vie professionnelle, contre seulement 37% de non-utilisateurs qui pensent que cela impacterait positivement cet équilibre.

Les principaux  obstacles invoqués à la mise en place d’outils de collaboration vidéo sont les éventuels surcoûts ainsi que le manque d’expérience et de confiance. Pourtant, les utilisateurs en sont globalement très satisfaits : les économies en temps et en argent sont visibles en un an à peine : la productivité en est fortement améliorée, tout comme la collaboration dans les groupes de travail et une meilleure compréhension générale.

Tous les professionnels n’ont pas accès de façon égale à la collaboration vidéo, mais nombreux se disent prêts à l’adopter s’ils en avaient la possibilité. Sur les 12 marchés sondés, la Chine bat tous les records : 56% des travailleurs utilisent fréquemment ces outils, bien qu’ils pensent que cela ne doit pas forcément se généraliser car « les différents fournisseurs ne peuvent pas travailler ensemble ». La culture du pays influe donc beaucoup sur l’adoption de certains outils.

Les avantages de la « téléprésence » sont fortement mis en avant dans le rapport de cette étude : gain de temps (entre 2h et 7h par semaine), amélioration de l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle, optimisation du travail à domicile,  rapprochement des gens, continuité d’activité en cas de perturbation majeure, et la liste est encore longue.

Cisco, qui propose de nombreux services de collaboration vidéo, démontre ainsi que malgré certaines réticences, le marché est globalement prêt à adopter ce type de service. Un pas de plus vers la généralisation du télétravail ?

Accéder à l’étude